Critiques Mangas

Ça vaut quoi ? Hommage à Hayao Miyazaki

Aujourd’hui nous allons parler d’Hayao Miyazaki à travers le livre écrit par Stéphanie Chaptal aux éditions Ynnis. Ce livre ou mook retrace l’ensemble de l’oeuvre du créateur de Ghibli qui est colossale et croyez-moi vous allez en apprendre un maximum à travers ses 160 pages.

Comme depuis quelque temps nos Reviews mangas et livre sur le Japon se nomment « Ça vaut quoi ? » Et se transforment en petite brève avec avis rapide afin de vous laisser un maximum découvrir les œuvres que l’on aborde. Allons directement à l’essentiel et vous donnez mon ressenti !

Avant de débuter, on tient à remercier les éditions Ynnis pour leur confiance et l’envoi du livre afin que l’on vous en parle et ce même si le livre est sorti depuis octobre 2020.

Hayao Miyazaki à commencé la réalisation en 1963, il est animateur et à une filmographie complètement dingue et longue comme le bras. Je ne citerai pas tout, mais il a débuté sur des séries produites par la Tôei Animation comme intervalliste et par la suite devenir animateur clé de séries comme Hustle Punch ou Minifée en 1968.

Outre l’aspect animateur et réalisateur, Hayao Miyazaki est également mangaka et auteur. Il a entre autres porté en manga des titres comme Nausicaä, qui d’ailleurs est mon film préféré de Ghibli.

On connaît l’artiste, son travail, ses films mais Stéphanie Chaptal va au cœur de la philosophie d’Hayao Miyazaki, basée sur l’enfance, les enfants au travers de ses œuvres et grâce à son livre on en apprend énormément sur ses influences.

On connaît Hayao Miyazaki principalement pour ses longs métrages en France et en Europe mais au Japon il est aussi connu pour ses courts-métrages, principalement diffusés au musée Ghibli. Un musée rempli de merveilles, nous vous invitons à voir nos photos du lieu, prise à Tokyo en mars 2017.

Le livre se découpe vraiment bien et finit par nous emmener sur chaque œuvre principale du studio et c’est là qu’il devient plus qu’intéressant, on en apprend beaucoup sur chacune d’elles, ses collaborations, avec Isao Takahata entre autres, l’homme de l’ombre et qui va lancer avec lui une longue collaboration dès le film Horus, prince du soleil.

Le livre nous parle également de l’après Hayao Miyazaki, sa retraite, ses héritiers et bien plus encore.

Stéphanie Chaptal parle également du rapport d’Hayao Miyazaki avec la France, certains films sont très inspirés d’œuvres françaises comme Moebius mais ce n’est pas que ça également, la France est un des pays regardant le plus d’anime ou lisant des mangas dans le monde. Il me semble même que nous sommes seconds derrière le Japon sur la vente de mangas.

Les films de Ghibli remportent souvent un très grand succès au box-office, les Français aiment Ghibli et le montrent sans cesse au fil des sorties.

Pour conclure, le livre de Stéphanie Chaptal est incroyable pour les fans de Ghibi et d’Hayao Miyazaki, on en apprend plus sur l’artiste, ses influences, ses collaborations et bien sûr, sur ses œuvres majeures. La mise en page du livre est très belle, colorée et est vraiment agréable à l’œil. Chaque page est illustrée de fort belle manière.

Un livre que je vous conseille fortement, une fois commencé, difficile de le lâcher !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s