Critiques jeux vidéo

Ça vaut quoi ? Persona 5 Strikers

Persona 5 Strikers arrive ce mardi 23 février sur PS4, PC et Nintendo Switch. Aujourd’hui je vais vous donner mon ressenti sur le jeu après une bonne vingtaine d’heures. « petite brève réalisée avec une version presse Playstation 4 mise à disposition par l’éditeur Koch media. »

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version finale du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion sur le titre.

Le jeu se passe six mois après les événements de Persona 5, le jeu de rôle iconique sorti sur Playstation 4. Il vous mettra toujours aux commandes de Joker et ses acolytes, l’équipe des voleurs fantômes de cœurs. L’intrigue commence lorsque nos héros décident de partir en vacances et comme vous vous en doutez, cela ne se fera pas, ils vont devoir enquêter sur divers événements qui se passent à Tokyo et dans le Japon.

Persona 5 Strikers ou Persona 5 Scramble au Japon est assez différent de Persona 5, le gros changement est surtout sur le système de combats, fini le tour par tour, place au jeu d’action ! Un vrai beat them all en fait, voire même faire penser à un Musô par moment.

L’esprit de la saga est bel et bien présent, l’esthétique de Persona 5 est toujours aussi efficace, quoique déroutante au début pour ceux qui n’ont pas fait le cinquième épisode. Il faut vraiment bien entrer dedans, connaître le système de Persona, la Chambre de Velours « Velvet Room », les équipements et tout le reste, ce spin-off reste au final proche du J-RPG que l’on a connu avec tous ses assets mais avec une toute nouvelle orientation action.

Voici notre vidéo de gameplay sans spoils :

Comme vous avez pu le voir avec notre vidéo de gameplay, le jeu est très beau, dans la même lignée que Persona 5 et c’est surtout beaucoup plus dynamique. Omega Force ont réussi un beau travail en adaptant les combats au tour par tour à une sorte de jeu d’action et cela passe vraiment bien, ils sont très bon dans ce domaine.

Répétitif ?

Mais il y a un mais en effet, le gameplay se veut plus répétitif, on avance, on tombe sur une arène, on bâts tous les ennemis et on avance et rebelote…. Le J-RPG que l’on connaît à changer et faut s’y faire pour cet épisode.

Toutefois, le RPG n’est pas complètement abandonné, vous aurez de nombreux dialogues, interminables pour certains, digne de la saga, mais ce qui veulent les zapper, c’est possible, l’enquête est toujours là, mais une fois dans une prison cela passe vraiment à un gameplay nerveux. Le choc des deux, J-RPG et Action RPG match bien malgré sa redondance tout au long de l’aventure.

Pour faire simple, afin de sauver les habitants, nos voleurs vont évoluer de la sorte tout au long de l’aventure et ce sera à chaque fois identique : repérage et enquête sur les lieux, infiltration des prisons et combats. L’avantage d’un jeu d’action c’est que les environnements sont un peu moins linéaire, mais vous allez perdre tout le côté tactique du J-RPG, même s’il en faut un peu quand même. Dans ce spin-off, l’action et le dynamisme font foi.

Rassurez-vous, pour ceux qui ont adoré Persona 5, vous retrouverez vite vos marques et les lieux habituels du jeu, même si des surprises sont présentes.

Et la bande son ?

Bon là, aucune fausse note, la saga est réputée pour ses OST et ben là, elle est toujours aussi spectaculaire, entrainante tout au long de l’aventure. Les combats sont rythmés par des musiques dynamiques et nous renfonce dans le jeu, plus envie de lâcher la manette.

Niveau dialogues, les voix japonaises sont exemplaires et cerise sur le gâteau, le jeu est traduit en français, une belle porte qui s’ouvre pour ceux voulant découvrir la saga. La version française est bonne, rien à dire, quelques traductions qui peuvent faire tiquer par moments. La célèbre Velvet Room devient Chambre de Velours, tout est traduit et sur ce point-là ça dépendra de votre sensibilité à la saga, je pense.

Et la durée de vie ?

Le jeu se veut plus condensé que Persona 5 et heureusement, le jeu sera plus court que son ainé, action RPG oblige aussi. Je ne vais pas vous dévoiler le scénario comme vous le savez, on spoil pas, mais les événements du premier jeu sont plus ou moins expliqués pendant l’aventure. Donc pas forcément obligatoire de faire Persona 5 avant celui-ci, mais c’est bien sûr conseiller. Après si vous n’aimez pas les J-RPG, ce jeu spin-off fera l’affaire.

Pour conclure !

Persona 5 Strikers réussit là où on l’attendait, une suite dynamique de Persona 5, il reprend tous les ingrédients de son ainé, plus simplifié et ravira les fans d’action. Le système de combat est totalement repensé. Le jeu ravira les fans, vous retrouverez vos lieux préférés, vos Persona, vos équipements et tout ce qui a fait le charme du jeu.

Le jeu est entièrement traduit en français, comme Persona 5 Royal, cela devrait attirer plus de joueurs sur l’univers. Comme je l’ai dit, le jeu se veut beaucoup plus condensé étant principalement un jeu d’action avec des composantes RPG « dialogues, enquêtes etc… » et ravira ceux qui préfère les jeux plus dynamiques. Pour les autres, préférant le tour par tour, et la longueur d’un RPG classique, plus complet, il faudra se tourner vers Persona 5 Royal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s