Critiques jeux vidéo

Ça vaut quoi ? Poison Control

Poison Control est arrivé sur Playstation 4 et Nintendo Switch. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti, premier avis sur le jeu. « petite brève réalisée avec une version presse Playstation 4 mise à disposition par l’éditeur Koch Media. »

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version finale du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion sur le titre.

Poison Control, sorti en 2020 au Japon vient enfin d’arriver chez nous. Le jeu a été développé par Nippon Ichi Software « NIS », la même équipe que le très sympathique Penny Punching Princess. Poison Control est un mix entre Action RPG, Shoot Them Up, et même Visual Novel par moments. On en reparle plus tard.

Description officielle du jeu :

Des esprits se retrouvent prisonniers de manifestations empoisonnées de leur propre désespoir, et seuls Poisonette et son Soul Mate sont capables de les purifier ! Aventurez-vous dans les différents Belles’ Hells pour vaincre des ennemis, découvrir les récits d’âmes déchues et d’autres Poisonettes et vous frayer un chemin jusqu’au Paradis dans ce jeu d’action et de tir élégamment retors !

Retors ? Je ne trouve pas le jeu si difficile quand on comprit parfaitement les commandes. On va commencer par là, le jeu est très particulier et faut assimiler les mécaniques de gameplay comme il se doit et faut bien reconnaître de ce côté-là que c’est un peu retors. Ce titre se veut un savant mix d’action RPG et Shoot Them Up et vous allez devoir aborder les différents niveaux en purifiant les enfers pour vous rapprocher de niveau en niveau vers le paradis.

Vous avez alors pas le choix pour avancer, il vous faudra jongler entre les deux modes de gameplay.

On va faire simple dans l’explication ! Tout d’abord, vous allez pouvoir tirer sur vos adversaires pour les éliminer, mais vous allez vite tomber à court de munitions et pour cela, il faut purifier le niveau au sol avec le mode poisonette, ce mode permet de vous frayer un passage, mais pas que… il est aussi possible d’encercler les ennemis en partant d’un point, en faisant le tour de l’ennemi et lorsque vous revenez au départ, la zone de poison encerclé disparaît. Cela fait des dégâts aux ennemis, voire même les élimine.

Pour recharger les munitions, il est aussi possible d’attendre un certain temps, mais là aussi, je vous conseille d’opter pour la purification rapide, plus vous allez vite pour éliminer la zone de poison, plus vous aurez un bon score. Certaines zones vous demandent tant de pourcentages à nettoyer.

Pour être plus concret, voici le début du jeu, capturé pour la chaîne Youtube.

Niveau visuel, le jeu est très coloré, très flashy et propre à ce que fait Nippon Ichi, un jeu avec des personnages féminins fort mis en avant lors des dialogues et en mouvement qui plus est. Un jeu typiquement fan service pour les Japonais, mais passé cet aspect, qui ne me choque pas outre mesure, je suis client des jeux de ce style, l’univers est assez sombre tout le long malgré ses couleurs flashys. Ils ont su retranscrire l’enfer agréablement. Vous verrez également des boss assez dark.

Niveau écriture et bande son, rien à dire cela fait bien le job, il vous faudra par contre tenir lors de certains dialogues, assez longs, voilà pourquoi j’abordais l’aspect Visual Novel au début, et avec tout ça, le jeu est seulement traduit en anglais avec la possibilité d’avoir les voix anglaises ou japonaises. Un jeu de niche encore qui n’arrivera pas à séduire un maximum de joueurs vu la barrière de la langue.

La bande-son du jeu est très efficace pendant les niveaux, surtout lors des phases de shoot bien dynamiques. Pour la musique, rien de transcendant, mais la performance des doublages japonais est remarquable. Un très beau travail sur ce point.

J’émettrai un point faible pour moi, les niveaux se ressemblent tous ou presque, chaque niveau se termine assez vite, et on fait vraiment toujours la même chose. Cela se corse un peu lorsque vous avez bien avancé dans l’histoire, mais le jeu, c’est un enchaînement de niveaux et dialogues assez longs pour l’histoire.

Pour conclure, Poison Control est un petit jeu sympathique, agréable à prendre en main, deux gameplay efficaces mais très redondants. L’histoire en elle-même est très prenante, mais la barrière de langue reste un frein pour certains joueurs. Un jeu typique de chez Nippon Ichi qui sera ravir les fans du studio, pour les autres ? C’est un jeu dynamique qui a son charme, faîtes-vous votre propre avis si vous avez l’occasion de l’essayer ou à travers des vidéos en montrant un peu plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s