Ça vaut quoi ? The Caligula Effect 2

Read Time:3 Minute, 58 Second

The Caligula Effect 2 est arrivé sur Playstation 4 et Nintendo Switch. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur le jeu. « Petite brève réalisée avec une version presse Nintendo Switch, mise à disposition par Koch Media»

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version finale du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion tout simplement.

Après un premier épisode vraiment très sympa, du moins la version Overdose sortie en 2019 sur Playstation 4, Nintendo Switch et PC « initialement sorti sur Playstation Vita en 2016, dans une version très décriée », avec des inspirations à peine cacher vers Persona, The Caligula Effect revient avec un tout nouvel opus. Entre continuité et renouveau sur certains points, que vaut-il réellement ?

Description officielle :

La poupée virtuelle Regret crée Redo, une simulation au sein de laquelle des gens sont pris au piège. Pour échapper à Redo, un groupe de lycéens « éveillés » reconstitue le Go-Home Club afin de lutter contre le règne de Regret et regagner le monde réel.

Dans la même lignée techniquement...

Bon, si je vous dis que le jeu est sur le même moteur que le premier opus, la version Overdose, vous me croyez ? Ben oui, rien ne change ou presque techniquement, c’est le même moteur, mais il fait vraiment des efforts dans sa direction artistique et passe mieux que le premier épisode.

Le jeu se veut assez agréable en mode docké, sur l’écran TV, et tout au long de l’aventure, on laisse de côté cette paresse technique, on rentre bien dans le jeu, il a une petite aura très sympathique dans la direction et les sujets abordés.

Par contre, oui, il faut le dire, le jeu en mode portable ne tient pas la comparaison, le jeu est jouable, mais il est plus moche de ce côté, et s’avère à la longue plus contraignant de jouer, ce ne sont pas les mêmes conditions de jeu et privilégier la version en mode TV.

Du mieux dans le gameplay !

Dans le gameplay, le jeu se fait plaisir, il fait tout mieux que le premier opus, et quel plaisir d’y jouer. Attention, c’est un j-rpg et il y a beaucoup de dialogues. Passons aux choses qui fâchent, le jeu est intégralement sous-titré en anglais, pas de Français, mais propose les voix japonaises.

Dans les améliorations, on note les combats, il sont beaucoup mieux, plus tactiques, plus long aussi, cela ne plaira pas à tout le monde. Les combats offrent de beaux effets, de belles animations également.

Quand je dis tactique, il va vous falloir bien réfléchir avant d’attaquer et d’imaginer ce qu’il vous faudra bien faire pour finir les combats rapidement. Les ennemis sont beaucoup plus coriaces, le premier épisode était assez simple et franchement, pas de challenge, là, c’est tout le contraire.

Dans la mise en scène globale du jeu, c’est le jour et la nuit, dans le game design également, plus de frustration, les donjons sont bien pensés, enfin et le rythme est du même acabit et cela tient sur le long terme.

Il est temps d’aborder la durée de vie du jeu, mais avant voici les 35 premières minutes du jeu, capturées pour la chaîne Youtube.

Durée de vie conséquente

Qui dit j-rpg, vous en aurez pour votre argent, si vous parlez bien anglais et que la difficulté possible par moment ne vous rebute pas, c’est un jeu qui va, vous demandez de l’investissement jusqu’au bout et en plus, il a plusieurs fins. La durée de vie est un peu gonflée également par de nombreux allers-retours et des niveaux assez labyrinthique par moment.

Outre la durée de vie, il y a la bande-son du jeu qui est très atypique, faut aimer la J-POP, vous l’aurez certainement entendu en regardant la vidéo, le jeu prend évidemment ses inspirations dans Persona, en outre le jeu à Tadashi Satomi, scénariste des deux premiers Persona au casting, mais également dans Shin Megami Tensei ayant au casting également, Tsukasa Masuko, compositeur des premiers épisodes de la célèbre série d’Atlus.

Conclusion !

En conclusion, The Caligula Effect 2 est très bon, rien à dire, il fait les choses bien mieux que le premier épisode, la série continue sa petite évolution et va dans le bon sens. L’histoire, je ne vous en ai pas parlé exprès, les équipes du jeu font vraiment mouche encore, et vous tiennent en haleine dès le début.

Attention, le jeu est uniquement en anglais « voix japonaises disponibles », beaucoup de dialogues et va malheureusement se limiter à une niche de joueurs, encore…

Et si cela ne vous dérange pas, foncez, un vrai bon jeu à faire.

About Post Author

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Previous post Goldorak le jeu : Trailer + premières images
Next post Sega X Microsoft : partenariat officialisé !
%d blogueurs aiment cette page :