Mon avis sur Crystar

Read Time:2 Minute, 52 Second

Crystar est enfin arrivé sur Nintendo Switch. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur le jeu. Le jeu est également disponible depuis quelques temps sur Playstation 4 et PC.

« Petite brève réalisée avec une version presse, mise à disposition par Koch Media»

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version définitive du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion tout simplement.

Description officielle de Crystar

Pour tenter d’expier ses péchés, Rei doit se battre. Elle doit se frayer un chemin à travers le Purgatoire pour faire revivre sa sœur. Choisissez parmi quatre personnages jouables et découvrez les vérités et les tragédies de leurs passés. Faites de votre douleur une force en convoquant les puissants Guardians à vos côtés. Et quand le chagrin vous accable, puisez votre force dans vos larmes pour vous développer.

Ce n’est qu’en surmontant les ennemis extérieurs et son conflit intérieur que Rei pourra se libérer de sa souffrance.

Une histoire de famille

Dans le jeu vidéo, il est souvent d’histoire de famille et la, c’est le cas. Rei va devoir se battre ardemment pour aller sauver sa sœur Mirai, prisonnière du purgatoire.

Le jeu parle beaucoup, non traduit en français, mais cela pose énormément l’histoire et c’est bien finalement. Une histoire touchante, prenante, et difficile d’heure en heure.

Rei doit signer un pacte avec deux entités afin de les aider et en retour, elles utiliserons leurs pouvoir pour sauver Mirai.

Nous avons donc une quarantaine de jours pour sauver Mirai du purgatoire et éviter qu’elle aille définitivement dans l’au-delà.

Petit aparté, le jeu est joli visuellement, il faut le dire, mais c’est surtout le character design qui fait mouche, il est incroyable. Il n’y a qu’à regarder la pochette du jeu, cela attire l’œil de suite et dans le jeu, c’est pareil. Un très gros point fort comme l’histoire, mais cela ne fait pas tout…

Et le gameplay ?

Crystar est un action-RPG, le jeu n’est pas que narratif, il vous permettra de vous lever contre différents ennemis, avec un système de combats… assez mou finalement et la force de l’histoire ne se ressens pas forcément dans ce système trop basique.

Le jeu se compose de donjons assez ressemblants au final, de plusieurs étages et il va vous falloir les arpenter et tuer tous les spectres s’y trouvant jusqu’au bout de ceux-ci.

Système de combats trop classique comme je le disais, mais le pire manette en main, c’est la rigidité de nos personnages, très contraignante au final. Le gros du jeu n’a pas été mis dans cette partie et cela se ressent.

Pour accompagner le jeu, nous avons droit à une superbe OST, j’ai été conquis et quel plaisir en plein jeu, elle vous accompagnera durant une bonne vingtaine d’heures de jeu. Comptez plus si vous souhaitez faire le jeu à 100%.

Je vous laisse regarder les 45 premières minutes du jeu :

Conclusion

Pour conclure, Crystar à une superbe histoire, j’ai adoré, très touchante, une bande son superbe également, mais en contrepartie, un gameplay trop approximatif et rigide. Le jeu n’est malheureusement pas traduit, il dispose cependant des voix japonaises. Je le conseille pour ceux qui souhaitent un jeu touchant et agréable visuellement, pas de grosses prises de tête, mais vite répétitif.

Toutes les dernières informations jeux vidéo sont ici !

About Post Author

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Previous post Makoto Shinkai dévoile un premier trailer de Suzume no Tojimari
Next post Mon avis sur Andro Dunos II
%d blogueurs aiment cette page :