Ça vaut quoi ? Edge of Eternity

Read Time:4 Minute, 37 Second

Edge of Eternity est arrivé sur Playstation 4|5, PC, Xbox One et Xbox Series X|S « Gamepass », mais aussi Nintendo Switch. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur le jeu.

« Petite brève réalisée avec une version presse Playstation 4 avec MAJ PS5, mise à disposition par Just for Games»

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version définitive du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion tout simplement.

Edge of Eternity, jeu du studio français Midgar Studios, beau succès via Kickstarter en février 2015. Il a su faire sa petite route et arriver tout d’abord en accès anticipé sur PC. Il arrive dorénavant aussi en version complète sur les consoles. Que vaut le j-rpg made in France ? Ma réponse de suite après de nombreuses heures dessus.

Description officielle d’Edge of Eternity:

Disputez de féroces combats tactiques tandis que vous menez Daryon et Sélène dans leur quête pour trouver un remède à l’implacable Fièvre du Métal. Explorez un monde gigantesque dans cette fable épique et captivante, créée par une petite équipe de passionnés de JRPG.

Le monde d’Heryon est déchiré. Il y a des années, l’arrivée d’une mystérieuse force extraterrestre a fini par plonger la planète dans une guerre cataclysmique sans fin, où magie et technologie se sont déchaînées jusqu’à leurs plus sombres extrêmes.

Désormais, une menace encore plus grande est apparue: dans un acte de guerre méprisable, les envahisseurs ont libéré la Corrosion, une maladie mortelle transformant toute forme de vie en abominations difformes.

En ces temps désespérés, un jeune soldat devra affronter son destin et se lancer dans un voyage épique qui changera à jamais le destin d’Heryon …

La chaos à l'espoir

Le monde est en guerre, la corrosion fait des ravages conséquents et c’est là, que la magie, la technologie et nos chers aventuriers vont devoir être liés dans le combat contre le chaos, les extraterrestres, nommés les Archélites.

Alors Edge of Eternity est un J-RPG, les développeurs se sont inspirés de jeux japonais avec leur univers propre qui nous met dans la peau de Daryon, qui cherche désespérément un remède contre la corrosion avec sa sœur Sélène, pour sauver entre autres, leur mère venant de contracter la maladie.

Ce jeu nous embarque dans un jeu très coloré malgré la menace et la corrosion du monde, votre devoir sera de rétablir la faune et la flore dans ce j-rpg à monde ouvert, du moins semi-ouvert par de vastes zones.

Techniquement vieillot...

Techniquement vieillot, le jeu paye ses années de développement. Lancé en 2015 quand même, voire avant, cette date est celle du kickstarter. Il faut le dire, c’est une toute petite équipe qui est à l’origine de ce jeu. Un monde vaste, un j-RPG et là franchement, le travail est vraiment propre.

Là où le jeu prend une belle dimension, c’est dans sa direction artistique, colorée, enchanteresse avec des personnages attachants. Après, il faut le dire, le character design, peut-être décevant sur certains protagonistes. Pas de synchronisation labiale parfaite, dialogues souvent en retard, cela fait partie de la technique. On peut aussi dire que les animations sont en deçà de la moyenne.

En plein jeu, cela ne vous empêchera pas de prendre du plaisir et être surpris par différentes zones. Certaines sont assurément belles et chatoyantes.

Gameplay classique et OST envoûtante

Qui dit J-RPG, dit combat et autres mécaniques de gameplay et là, c’est du classique !

Je vais m’attarder un peu sur les combats, le reste vous sera dévoilé dans ma vidéo ci-dessous.

Les combats d’Edge of Eternity se jouent au tour par tour, avec des cases hexagonales ou vous allez pouvoir disposer vos troupes, jusqu’à quatre personnages. L’aspect tactique est également présent et c’est là que tout prend son sens, une seule attaque à la fois, et on note la présence d’une jauge ATB  » Active Time Battle ».

Le système de combats du jeu met en avant les armes, les évolutions et surtout on note la présence d’arbres de compétences pour celles-ci. Il va falloir bien choisir et faire évoluer au mieux, mais… trop de cristaux, tue les cristaux. Ce système d’armes devient trop vite redondant et pénible sur la longueur.

Passé cette déception, on se prend au jeu et le jeu ne se révèle pas si facile. Prenez du temps pour confectionner vos stratégies et GO !

Pour finir sur cet encart, parlons de l’OST, si je me souviens bien, un des goals à atteindre pour le kickstarter était d’avoir des compositions du célèbre Yasunori Mitsuda « Chrono Cross etc… » et c’est le cas, je dois dire que cette bande-son fait merveille, je l’apprécie beaucoup et pas que celles de Mitsuda. Elles sont cohérentes avec l’univers, enchanteresses et vous immerge dans l’univers du jeu de Midgar Studios.

A ne pas louper !

Conclusion

Pour conclure, Edge of Eternity, ce n’est pas une grosse claque, mais c’est un bon j-rpg made in France. Un jeu fait par une toute petite équipe et l’on ressent l’amour des développeurs pour ces univers.

Un jeu que je conseille, il démarre doucement, mais vous emportera dans de nombreuses heures si vous accrochez à l’univers. Pour cela il vous faudra passer outre les soucis techniques du jeu.

Je salue Midgar Studios, basé sur Nîmes, pas loin de chez moi et bravo pour votre jeu, vous êtes sur la bonne voie. Continuez comme ça !

Toutes les dernières informations jeux vidéo sont ici !

About Post Author

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Previous post Le Playstation VR2 se dévoile !
Next post Elden Ring – Launch Edition : Unboxing
%d blogueurs aiment cette page :