Mon avis sur Monark

Read Time:3 Minute, 54 Second

Monark est arrivé sur Playstation 4|5, Nintendo Switch et PC. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur le jeu.

« Petite brève réalisée avec une version presse Playstation 5, mise à disposition par Koch Media»

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version définitive du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion tout simplement.

Monark, premier jeu du studio Lancarse, studio de vétérans de l’industrie ayant œuvré surtout sur la série des Shin Megami Tensei. Est-ce un gage de qualité pour leur premier jeu, Monark ? Je vous dis ce que j’en pense.

Description officielle de Monark

Serez-vous capable de vous faire face et d’affronter les menaces qui vous entourent pour sauver ceux qui vous sont chers ? Une Mist qui engendre la folie recouvre la Shin Mikado Academy. Vous seul pouvez sauver tous ceux qui se trouvent à l’intérieur. Développez votre Ego pour briser les pactes établis par les Pactbearers et dissiper la Mist corruptrice.

En terrain connu ?

Ah oui, il faut le dire, vous serez en terrain connu si vous adorez les sagas Shin Megami Tensei et Persona. Monark ne s’en détache pas forcément aux premiers abords. Vu le passé des développeurs, on se dit que c’est prise de risque minimum.

Ne nous arrêtons pas là, ce n’est pas un clone, le jeu à son propre univers. C’est très sombre et lugubre, voire philosophique par moment.

Techniquement, c’est propre, pas grandiose il faut le dire, mais ça fait le job, c’est très sombre. J’aime beaucoup les personnages, le character design est vraiment cool. On rentre bien dedans et à peine lancer on se retrouve tout de suite dans l’action d’un combat. Un combat perdu d’avance, scripté, mais qui met en scène vos personnages dès le début.

Monark est un J-RPG avec des combats au tour par tour. Il est très tactique dans la lignée des Shin Megami Tensei assurément.

Voici du gameplay, les 50 premières minutes du jeu sur Playstation 5 !

Bla Bla...

Qui dit J-RPG, dit dialogues, et vous allez en avoir un maximum et comme pour ce style de jeu en France, en général, le jeu n’est pas traduit, pas de textes en français. Ce jeu rebutera tous les anglophobes, ça pique, le jeu parle plus que tout ce que j’ai vu ces dernières années. Quel dommage…

Si vous passez outre cet aspect, il fallait en parler tout de suite, le jeu peut vite devenir attractif, l’ambiance est excellente, peut même s’apparenter par moment à un jeu d’horreur, vous allez flipper par moment au détour des couloirs de l’Académie Shin Mikado, il va vous falloir libérer chaque étage du jeu pour redonner une vie saine à ce monde réel.

Les combats vont devenir l’élément central, les compétences aussi. Il va bien falloir se préparer pour triompher du mal. Ce qui donne un aspect fou au gameplay, si on apprécie l’exploration, c’est le mode folie.

Les couloirs sont remplis de brume, plus vous restez dans l’obscurité, plus votre jauge de folie augmente et les combats deviennent difficiles. Pour remédier à ça, il vous faut trouver les téléphones vous téléportant dans l’autre monde afin de libérer l’endroit où vous vous trouvez dans le monde réel. Il vous faudra briser les différents sceaux.

Pour comprendre la mécanique globale du jeu, je vous renvoie à la vidéo juste au dessus.

Durée de vie...

Ah, il va vous en falloir des heures pour le finir, le jeu est aussi difficile qu’un Shin Megami Tensei, mais est-il pour autant accrocheur ?

C’est vite redondant faut l’avouer, c’est un premier jeu pour Lancarse, bien inspiré de leurs références, mais une belle alternative si vous êtes en manque après un Shin Megami Tensi V sur Nintendo Switch.

Je vais vous parler rapidement, comme d’habitude, de la bande-son du jeu, assez spéciale, accès sur de la J-POP, cela colle bien, mais c’est assez surprenant. Pour les voix japonaises, rien à dire, c’est tout bon, et heureusement, vu la quantité astronomique de dialogues présents dans le soft.

Conclusion

Pour conclure, Monark est une bonne alternative à Shin Megami Tensei et dans une moindre mesure Persona, il ne les égale pas, c’est clair. Sa redondance au fil des heures et ces dialogues interminables peuvent vite vous rebuter. Surtout sans traduction française.

L’ambiance est top, lugubre et sombre, le système de folie oppressent, j’ai adoré, tout comme le character design très plaisant.

Lancarse sont lancés, hâte de voir leur prochain jeu pour passer un cap et trouver enfin leur identité.

Toutes les dernières informations jeux vidéo sont ici !

About Post Author

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Previous post The House of the Dead Remake : Trailer + Date de sortie
Next post Forspoken reporté de quelques mois !
%d blogueurs aiment cette page :