Mon avis sur Silt

Read Time:2 Minute, 58 Second

SILT est arrivé sur Nintendo Switch, Xbox one, Xbox Series, Playstation 4, Playstation 5 et PC. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur le jeu.

« Petite brève réalisée avec une version presse Nintendo Switch mise à disposition par Just for Games»

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version définitive du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion tout simplement.

Quelle ambiance !

Bon, j’ai fini le jeu deux fois, pour essayer de le comprendre du mieux possible, vous en parle de suite, mais croyez moi, l’ambiance de Silt va vous prendre aux tripes si vous accrochez à cet univers glauque.

On va faire simple et concis aujourd’hui, commençons par mon gameplay, le tout début du jeu et nous reviendrons plus en détails sur ce que j’ai ressenti juste après.

Alors ces 20 premières minutes vous ont plu ?

Bon si vous aimez les aventures sombres, et le noir et blanc, vous connaissez certainement Limbo et Inside de Playdead, et dès les premières minutes de Silt, vous allez y voir une forte ressemblance, tant au niveau mécaniques et ambiance très bien travaillée.

Pas d’histoires mises en avant au début du jeu, on immerge directement à travers un plongeur pris dans l’obscurité des entrailles d’un monstre marin et qui va finir par en sortir grâce à un mystérieux pouvoir. Ce pouvoir va permettre au plongeur, à son esprit de se projeter dans les créatures vivantes du monde pour en prendre possession et avancer au gré des obstacles.

Il peut servir à passer de créature à créature également, pas besoin de reprendre le plongeur de suite après, mail, il ne faudra pas l’oublier pour avancer dans les niveaux. Il est là, principalement pour débloquer des chemins et les énigmes. Un concept très bien trouvé.

J’ai complètement été charmé par le jeu, il est visuellement magnifique et cela contribue à l’immersion, le jeu semble être peint à la main par moment et joue parfaitement avec les ombres et lumières. L’ambiance sonore est incroyable, jouez au casque !

Le son, on entend tout, la respiration de notre plongeur à travers les bulles, les monstres, les sons sous-marins angoissants, mais surtout une musique ultra stressante quand le danger se fait sentir. L’immersion est totale, un sans-faute sur ce jeu.

Après tout ça, on se dit qu’il est parfait ce jeu, mais non au final, il est trop court, comptez environ quatre heures de jeu, maximum pour en voir le bout. Pas trop de replay value malheureusement, je l’ai refait pour voir si je trouvais d’autres subtilités de gameplay de mon côté. Ce jeu est à faire pour une expérience au globale intéressante et prenante.

J’ajouterai pour finir, en point négatif, l’animation de notre plongeur bizarre par moment, rien de gênant, mais il a des fois des réactions un peu hasardeuses, surtout dans les changements de direction.

Conclusion !

Silt, est un très bon jeu, vous l’aurez compris, en tout cas, moi, j’ai adoré son ambiance sombre et glauque, stressante bien comme il faut par moment. Artistiquement, je suis charmé, c’est vraiment bon, et quel dommage qu’il soit si court, mais l’expérience de jeu est bien là, à faire absolument si vous accrochez à ce style de jeu introduit par les créateurs de Limbo et Inside. Je ne peux que vous le conseiller, cette expérience visuelle et sonore risque de vous submerger un maximum.

Toutes les dernières informations jeux vidéo sont ici !

About Post Author

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Previous post Crisis Core Final Fantasy VII Reunion annoncé par Square Enix
Next post Sorties jeux vidéo au Japon 20/06 au 26/06
%d blogueurs aiment cette page :