Mon avis sur Yurukill: The Calumniation Games

Read Time:3 Minute, 29 Second

Le jeu Yurukill: The Calumniation Games est arrivé et aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur celui-ci.

« Petite brève réalisée avec une version presse Nintendo Switch mise à disposition par Koch Media»

Cette petite brève est un ressenti. Ce n’est pas un test, pas de notes, mon opinion tout simplement.

Un melting pot détonnant !

Yurukill: The Calumniation Games est là, et je ne vais pas vous cacher que je ne m’attendais pas à ça ! Le jeu est carrément surprenant, il manie plein de styles de jeux différents, mais le fait-il parfaitement ?

Yurukill est un savant mélange de jeu narratif, light novel, escape game et de shoot them up. Oui, vous avez bien lu, avant de rentrer de plain-pied dans mon ressenti, voici le synopsis.

Synopsis :

Accusé(e) d’un horrible crime que vous n’avez pas commis, vous vous retrouvez à Yurukill Land, un mystérieux parc rempli d’attractions périlleuses auxquelles vous devez survivre si vous voulez retrouver votre liberté.

L’auteur-scénariste Homura Kawamoto, surtout connu pour son célèbre manga Kakegurui, nous écrit une histoire tordue et complexe qui vous tiendra en haleine. 

Le jeu tire son originalité dans ces différents gameplay, outre la mise en scène globale qui est une réussite, et un jeu très joli, vous envoie avec votre binôme dans le Yurukill Land. Vous allez devoir résoudre différentes énigmes, de plus en plus corsés, voire trop par moment. C’est un peu dommage. Vous allez devoir à travers des chiffres, de l’observation avancer et concourir face à d’autres concurrents, cinq duos.

Au fur et à mesure du jeu, vous allez découvrir vos personnages. L’ambiance est géniale et tout s’imbrique parfaitement. Même les phases de shoot them up, qui s’inspirent, il faut le dire, de R-Type.

Ces phases font suite à l’enchaînement de salles, où votre compagnon de fortune, qui à le droit de vous tuer entre autres, va vous soumettre à une série de questions. Plus vous faites monter la barre de tensiomètre, et si elle atteint 99% au bout des quatre questions, c’est Game Over, il vous exécute.

De ce fait, si vous réussissez, cinq autres questions arrivent, chronométrée et en rapport avec notre situation d’incarcérée et sur l’affaire en question. Notre exécutrice va vous donner le droit d’obtenir des vies supplémentaires en vous mettant à bord d’un vaisseau, et c’est là qu’apparaît les phases de shoot them up. Tout est bien imbriqué dans la narration, du bon boulot.

Le jeu va vous procurer de bonnes sensations durant de nombreuses heures. Il est assez long, et le contexte du jeu vous invite à l’aventure pour en savoir le dénouement. Pas d’ennui tout le long, j’ai littéralement accroché à cette histoire. Attention, je le sais, elle plaira pas à tout le monde.

Voici une petite vidéo de gameplay du jeu :

Le jeu, comme vous avez pu le voir, c’est très particulier, mais cela fonctionne très bien, et c’est sans compter sur la bande-son du jeu, très rock quand cela s’emballe, ou juste audible dans les phases assez calmes du jeu, comme les dialogues. Elles sont toutes en harmonie avec le contexte, une très belle OST.

Dans la bande-son du jeu, on peut compter surtout sur les voix japonaises et la très bonne traduction. Oui le jeu est traduit en français et ça, c’est super ! Attention, le jeu parle beaucoup à l’instar d’un Visual Novel, et pareil cela peut rebuter beaucoup de joueurs.

Conclusion

Yurukill: The Calumniation Games est un très bon jeu narratif qui mélange différents types de jeu, et il le fait parfaitement bien. L’histoire est cool, le jeu est plutôt joli et vous demandera pas mal d’heures pour en voir le bout.

Cependant, le jeu est traduit, c’est bien, il y a les voix japonaises, mais il y a beaucoup de dialogues, c’est un peu pénible sur certaines phases de jeu. En point négatif, je mettrai en avant les énigmes, elles sont parfois très très complexes, et cela casse l’immersion, je trouve.

Yurukill est un très bon jeu, je vous le conseille fortement pour peu que vous aimiez les expériences différentes.

Toutes les dernières informations jeux vidéo sont ici !

About Post Author

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Previous post Sorties jeux vidéo au Japon 25/07 au 31/07
Next post Pokémon Ecarlate & Violet : nouvelle présentation
%d blogueurs aiment cette page :