Ça vaut quoi ? Demon Slayer

Ça vaut quoi ? Demon Slayer

Demon Slayer – Kimetsu no Yaiba : The Hinokami Chronicles est arrivé sur Playstation 4|5, Xbox One, Xbox Series X|S et PC. Aujourd’hui, je vais vous donner mon ressenti sur le jeu. « Petite brève réalisée avec une version presse Xbox Series X, mise à disposition par Koch Media»

Cette petite brève est un ressenti, je vous donne mes impressions sur la version finale du jeu. Ce n’est pas un test, pas de spoils, pas de notes, mon opinion tout simplement.

En 2019, sortait un tout nouvel anime, Kimetsu no Yaiba au Japon, traduit en France, Demon Slayer. Le succès fût présent dès le début, surtout sur la fin de la saison 1, un véritable carton, partout dans le monde, battant des records incroyables au Japon. Le film étant sorti il y a quelques mois, a eu le même succès et tout ceci avant la future saison 2, arrivant, si tout va bien, en 2022.

Demon Slayer, se devait d’avoir un jeu vidéo à son nom, et qui de mieux que CyberConnect2, les créateurs de la série Naruto Ultimate Ninja Storm pour lui donner vie avant la prochaine saison… Oui j’y viens directement, le jeu est décevant, et je vais vous en parler en dessous, pour moi, ce jeu aurait dû sortir plus tard, quand la série sera bien plus avancée, à la fin de la saison 2.

Description officielle :

Soyez la lame qui pourfend les démons! Dans le mode de jeu solo, suivez la voie de Kamado Tanjirô dont la famille a été abattue et la sœur transformée en démon. Découvrez l’histoire décrite dans l’anime « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba » alors que Tanjirô se bat pour restaurer l’humanité de Nezuko et lutte contre la menace démoniaque!

Visuellement proche de l'anime, mais...

CyberConnect2 aux commandes, on savait que le jeu allait se rapprocher au maximum visuellement de l’anime. C’est très joli, je trouve, les animations sont propres et le jeu est assez dynamique en combat.

La mise en scène est top, tout comme Naruto Ultimate Ninja Storm, le savoir-faire du développeur japonais se montre dès les premières minutes, pour les combats… La narration par contre, laisse à désirer.

Le jeu propose une histoire assez plate, décousue et surtout assez ennuyante dans son exploration et son déroulé global et n’a pas assez de matière pour être développé dans son ensemble. La série étant courte pour le moment, ils n’ont pas su exploiter, plus que ce qu’ils ont actuellement.

Naruto Ninja Storm, série composée en quatre jeux, mais, la série était bien plus avancée, beaucoup plus de matière d’histoire, de personnages et d’intrigues à développer.

Je vais émettre un point quand même, le premier Naruto Ultimate Ninja Storm avait pour moi le même défaut, il fallait suivre l’anime, et son contenu au début était assez pauvre, la suite prouvera que la série s’est étendue avec le temps et le développement de la série.

En espérant, le même sort pour les jeux Demon Slayer, leu prochain épisode, devrait être plus complet, sûrement après la saison 2. Peut-être le dernier, la série, si l’on en croit les rumeurs s’arrêtera à la fin de celle-ci.

Un gameplay...

Question gameplay, c’est ultra classique, pêchu, mais fait penser à une skin de la série Naruto Ultimate Ninja Storm. A mon avis, c’était le souhait du début, faire de ce jeu un clone ou presque de la précédente série à succès.

Pour moi, c’est dommage d’avoir calqué le même gameplay, certes cela va bien à Demon Slayer, manette en main, c’est cool, mais pas de nouveautés majeures, on reprend les mêmes habitudes et on enchaîne les combats dans des arènes en 3D.

Un jeu qui reste extrêmement accessible, tout comme la série précédente, c’est bien, mais un peu de challenge serait le bienvenu aussi, le jeu se veut plus simple que les Naruto.

Il y a quelques subtilités en plus comme la brise de garde et la possibilité d’enchaîner des coups normaux et spéciaux pour étendre de nombreux combos. Le tout se fait simplement et rend l’action, dynamique comme on l’aime, la mise en scène est excellent, mais il y a encore un mais, c’est trop assisté.

L’anime n’en est qu’au début, et cela se ressent aussi dans le choix des combattants, 12 seulement, bon allez 18 si on compte les 6 alternatives de personnages. Trop peu, on fait vite le tour, tant certains se ressemblent trop.

Voici ma vidéo de gameplay, alternant histoire et versus :

Durée de vie infime

Question durée de vie, on va vite faire le tour, comptez pour le mode histoire, 6 à 8 heures de souffrance tant le jeu est dénué d’intérêt en dehors des combats. L’exploration ne change rien, c’est absolument long pour rien, la narration est inexistante et complètement à l’opposé de ce que je m’attendais du jeu.

Niveau mode de jeu, les combats en versus sauve un peu le jeu, c’est dynamique et vraiment dans la lignée de ce que fait CyberConnect2. Un mode en ligne est présent aussi et cela rallongera la durée de vie du jeu au global après la grosse déception du mode histoire.

Conclusion !

Pour conclure, Demon Slayer – Kimetsu no Yaiba : The Hinokami Chronicles est une belle déception, jeu loin des attentes suscités après la saison 1 et le film de la série. Pour un jeu complet et digne de ce nom il faudra attendre l’éventuelle suite, après la saison 2, en espérant un mode histoire enfin à la hauteur, des personnages plus nombreux et des possibilités de gameplay enfin novatrice.

Nihotaku

Fan de jeux vidéo depuis l'âge de 5 ans et ma toute première console, la Nintendo Nes. J'ai parcouru toutes les générations depuis, joueurs avant tout, quelle que soit la machine. Fan du Japon et de sa culture, je vous en parle sur ce site.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :